top of page

Le lien qui nous unit

par Audrey Cantaluppi, Analyste en Human Design et praticienne Feel&Heal en cours de formation

La définition du mot « lien », celle que l’on trouve très facilement sur un moteur de

recherche, nous montre l’angle et l’aspect rationnel de ce terme : lien de parenté – relation

affective entre deux personnes – ce qui sert à attacher – etc. L’autre aspect, plus profond, de

ce mot mérite que l’on s’y attarde un peu.


Le premier pas qui permet le changement est la prise de conscience. Tant que les

informations dorment dans notre subconscient et qu’elles ne sont pas remontées jusqu’à

notre conscience, il ne nous sera pas possible d’avoir un levier d’action car nous sommes en

pilote automatique. J’entends par là que nos réactions seront conditionnées par des peurs,

des traumas, nous appartenant mais appartenant aussi à nos ancêtres et à la lignée de

l’humanité. Ces peurs et traumas sont logés bien loin de notre esprit conscient.


Une toute grande prise de conscience que j’ai expérimentée concernait la notion de « lien ».

C’est un état modifié de conscience en ondes cérébrales alpha qui m’a permis d’avoir accès

à cette ressource qui était enfouie très loin en moi. Les ondes cérébrales alpha sont les

ondes cérébrales de la conscience individuelle au repos, de la visualisation, de l'imagerie

sensorielle et du rêve léger. Elles sont la porte d'entrée de la méditation et fournissent une

passerelle entre le conscient et le subconscient. Nous sommes toujours présents, ici et

maintenant, et avons le contrôle sur nous-même mais il n’en reste pas moins que cette

fréquence permet à notre subconscient de nous délivrer ses messages et que cela invite la

libération de certains états qui n’ont plus lieu d’être car notre subconscient aura été écouté.

Cela permet également d’entrer en contact avec des parts de nous qui portent en elles une

immense sagesse et qui « se souviennent » de messages universels depuis longtemps

oubliés du fait de notre mode de vie actuel.



C’est dans ce contexte que je me suis souvenue et que j’ai ressenti jusqu’au fin fond de mon

être que « le lien » nourrissait notre énergie vitale ou dit autrement, que l’on tirait notre

énergie vitale du lien. Mais de quel lien parle-t-on ici ? Personnellement, j’en vois de deux

sortes : le premier étant le lien avec nous-même et le second, le lien invisible qui unit tout le

vivant sur Terre.


Le manque d’énergie peut être du à de multiples raisons, notamment médicales. Lorsque le

manque d’énergie devient chronique et que toute cause médicale a été exclue, il est bon de

se pencher sur une autre raison et de se demander par quoi ou par qui notre énergie est

drainée. Et bien, la racine de ce problème provient du fait que nous avons perdu le lien avec

nous-même, et donc aussi avec les autres, et avec tout le vivant qui nous entoure. Sur Terre,

rien n’est séparé et tout est intriqué, interdépendant. L’être humain est connecté au minéral,

à la nature, aux animaux et à tous les autres êtres vivant sur cette planète. Mais ça, nous

l’avons oublié ! Imaginer le WIFI, bien qu’on ne voit pas avec nos yeux physiques ces ondes,

elles existent pourtant et permettent de connecter votre TV, ordinateur, tablette et autres à un

immense réseau où tout n’est qu’interaction. La connexion va bien au-delà de l’objet

physique posé sur votre bureau. Il en est de même pour les êtres vivants sur Terre, nous

sommes tous interconnectés.



Ramené à la notion de séparation et de divorce, un lien de nature affective avec votre ex-

conjoint(e) s’efface, les papiers du divorce marquent un nouvel état civil et vous n’êtes plus

unis par un lien juridique. C’est un fait, perturbant et parfois déstabilisant mais qui touche

une réalité physique que sont l’impermanence et le changement, des données auxquelles

nous ne pouvons nous soustraire dans notre condition d’être humain. La vie est faite de

changements et je vous invite à le voir comme une opportunité de grandir.


Un autre angle de vue nous montre qu’être en lien avec soi-même représente un socle, qui

lui est inébranlable. Cela nous permet de traverser les turbulences de la vie, dont un divorce,

avec plus de recul et de sérénité. Voir, comprendre et accepter toutes les facettes qui nous

composent sont les trois ingrédients qui vont permettre à notre énergie vitale de se déployer.

Réaliser qu’en s’étant éloignés de nous-même, nous nous sommes aussi déconnectés(es)

de nos potentiels et de nos talents et que c’est ainsi que toutes sortes de conditionnements

ont pris les commandes de notre vie est à voir comme un cadeau.


Le lien avec soi-même est la porte d’entrée de notre énergie vitale. Plus nous remettrons du

lien en nous et plus la légèreté et la fluidité feront partie de notre vie car nous aurons laissé

partir ce qui n’a plus lieu d’être, ici et maintenant, dans notre vie.



Il est possible d’expérimenter une méthode de libération émotionnelle qui vous permettra de

rentrer profondément en relation avec vous-même, avec cette partie que l’on appelle le

subconscient. Il s’agit de la méthode Feel&Heal.


Lors d’une séance Feel&Heal, je vous accompagne à observer les sensations dans votre

corps et ce sont elles qui vont entrer directement en relation avec votre subconscient ou le

Soi, qui est simplement votre intuition très profonde. Nous allons écouter les messages que

votre inconscient a à vous délivrer au travers du langage du corps et des sensations (canal

sensoriel kinesthésique du toucher).


Pour réserver une séance Feel&Heal, vous pouvez le faire en suivant ce lien :


La participation financière se fait sur la base du don libre et toutes les séances ont lieu par

Zoom.


Si vous souhaitez plus d’informations sur cette méthode, je suis volontiers à votre disposition

lors d’un appel « Découverte » : https://calendly.com/spiritandwork/appel-offert


Audrey Cantaluppi

Analyste en Human Design et praticienne Feel&Heal en cours de formation

079/409 48 56

0 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page