top of page

Vous souhaitez réussir votre divorce ? Communiquez avec bienveillance !

Dernière mise à jour : 11 juil. 2023



La communication non violente, vous connaissez ?


Lorsque l’on parle de communication non violente, la plupart d’entre nous se disent : « Ce n’est pas pour moi, je ne suis pas violent lorsque je communique. »


La violence en communication ne se manifeste pas uniquement lorsque l’on crie des insultes à notre interlocuteur.

Dans de nombreuses situations, comme une séparation ou un divorce, la violence se cache dans notre vocabulaire quotidien, sans que l’on s’en rende compte.

Les jugements hâtifs et les ressentiments mènent à des sentiments négatifs qui peuvent se traduire par de la violence verbale directe ou déguisée en piques sarcastiques.



Ce manque de conscience empêche une communication bienveillante envers les autres et soi-même. Il arrive souvent que l’on attende de l’autre qu’il comprenne nos besoins et agisse de manière à les satisfaire. A moins d’être télépathe, il n’est pas possible de connaître les attentes de notre partenaire sans qu’il ne les exprime !


Pour être compris justement, il est indispensable d’apprendre à clarifier nos pensées et nos besoins afin de s’adresser à l’autre avec honnêteté. En parallèle, il est nécessaire de savoir faire preuve d’empathie et de non-jugement envers notre interlocuteur.


La communication non violente et consciente nous apporte un outil pratique et facilement utilisable au quotidien afin de rendre nos échanges plus harmonieux. Elle nous donne un mode opératoire qui peut être généralisé dans diverses situations (vie de couple, familiale, professionnelle, amicale, etc.).


La recette se base sur 4 principes :

Observer sans juger (Observation)

Exprimer son ressenti (Sentiments)

Clarifier ses besoins (Besoins)

Formuler une demande claire (Demande)


Comme dans toutes recettes, les proportions peuvent être modifiées mais les 4 ingrédients doivent être présents pour que cela fonctionne. Une fois la recette en tête, il faudra de l’entraînement et de la pratique afin de développer le vocabulaire nécessaire et rendre ce mode de communication naturel.





Une discussion courante telle que celle-ci n’est pas rare au sein d’un couple ou d’une famille :


« Tu critiques toujours le désordre à la maison, j’en ai marre ! Je me tue à ranger continuellement et toi tu laisses tout trainer ! »


En utilisant la communication non violente, l’expression de ce ras le bol se traduirait de la sorte :

« Lorsque tu dis que tu ne supportes pas le désordre dans la maison (O), je me sens dépité.e (S) car je passe beaucoup de temps à ranger. J’aimerais que ce travail soit respecté et reconnu (B) et que tu ranges les objets que tu utilises à leur place au fur et à mesure (D). Penses-tu que cela soit possible ?


Ce n’est pas un remède miracle aux désaccords. L’expression de nos besoins et sentiments ne se termine pas toujours sur une entente. L’harmonie entre honnêteté et empathie permet une communication vraie et respectueuse.


Grâce à cette méthode, on s’affirme en honorant nos besoins et en acceptant la vision de l’autre !


Par Virginie Obrist

Coach certifiée

Co-fondatrice de Envolee Coaching

3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page